Sofiane Saidi & Mazalda

El Ndjoum

 

samedi 16 octobre 20h30
1h

l'atelier

© Johanna Tzipkine
© Mat Santa Cruz

Une plongée rock dans le raï fiévreux, festif et populaire des années 80 revivifié avec une réjouissante modernité.

 

Sofiane Saidi a toujours suivi la route du raï, dont il s’attache à perpétuer la liberté comme l’ivresse. Ce nomade moderne, ouvert à l’enchantement de la rencontre, a fait un bout de chemin avec Natacha Atlas, Acid Arab, Catherine Ringer, Kenzi Bourras, Jeanne Added…

C’est en croisant la route du collectif lyonnais Mazalda qu’il emmène son raï dans les étoiles avec l’album El Ndjoum en 2018. Pas le raï synthétique des années 80, mais un blues originel, mélancolique, astucieusement lifté par les six musiciens du groupe. Dotés de cuivres et d’une section rythmique ultra-dansante, ces fans de synthés psychédéliques, de funk, de guitares rock et d’électro, font voyager le raï dans le monde et le temps pour l’enrichir de groove et de trip-hop.

La voix abrasive, incarnée, émouvante de Sofiane Saidi s’occupe du reste. Rompue aux modulations classiques arabes et taillée pour le mélo oriental, elle fait danser le tempo. Une belle promesse de transformer l’atelier en cabaret oriental, le temps d’une soirée électrique et chaleureuse !

 

Ce qu'en dit la presse :

« Avec le groupe Mazalda, Sofiane Saïdi invente le raï du 3e millénaire, qui dit l’urbanité cosmopolite autant que les vents du Sud. Tout respire la synthèse, l’urgence, la beauté brute. » Le Temps

« La voix âpre et rocailleuse de Sofiane Saidi est magnifiée par Mazalda, des musiciens à l’écoute et très inventifs, harmoniques subtiles et rythmiques groovy en prime. Impossible de résister, le corps frissonnant, on plonge dans sa musique. » France Culture

 

――

chant Sofiane Saidi
derbouka, gallal Moncef Besseghir
saz, guitare électrique Stéphane Cézard
batterie, pad électroniques Yann Lemeunier
saxophone Alto, sax électronique, chant Julien Lesuisse
synthétiseur basse, Roland SH-2 Adrien Spirli
clavier oriental, Korg MS20 Lucas Spirli

――

production Les Oreilles qui tournent, Cavalcade, Airfono
coproduction La Bobine à Grenoble
label Airfono, Carton, Airfono Publishing
remerciements à La Dynamo, Banlieues Bleues à Pantin, Bizarre ! à Vénissieux, la DRAC Auvergne-Rhône Alpes, le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes, l’ADAMI, la Spedidam, la SPPF et le CNV