Nocturno

Leonor Leal

 

Jeudi 21 avril 20h30
1h

grande scène

――

AUTOUR DU SPECTACLE

- échauffement du spectateur à 19h

© Tristan Perez-Martin
© Klaus Handner
© Isa de la Calle
© Tristan Perez-Martin

 

Dans cette nuit andalouse, il n’y a que la musique et la danse. Leonor Leal est dans l’épure et l’élégance, en quête du duende le plus essentiel.

 

Leonor Leal affiche d’emblée sa singularité. Pantalon noir à taille haute et chemisier blanc, cheveux courts à la Liza Minnelli, troublante, elle affirme sa liberté. Sa formation en danse classique et espagnole, ses expériences auprès des plus grands maîtres du flamenco hissent sa technique sans faille au service de sa propre création.

Dans un dialogue étroit avec les musiciens, sa danse est limpide, sa gestuelle juste et expressive. Le guitariste Alfredo Lagos revisite magistralement l’Aria des Variations Goldberg de Bach, tandis que le percussionniste Antonio Moreno rivalise avec la danseuse dans un zapateado endiablé.

Un brin d’humour, une complicité communicative, une danse inspirée, Leonor Leal bouscule les codes du genre ancestral tout en y puisant son inspiration. Magistral !
 

Ce qu'en dit la presse :

« Beaucoup trop rare en France, Leonor Leal est l’artiste flamenca à découvrir : audacieuse, affranchie, rayonnante, elle maîtrise tant son art qu’elle peut se permettre toutes les libertés. » La Terrasse

« Avec Nocturno, Leonor Leal, figure minimaliste du flamenco contemporain, brise les codes avec élégance sans pour autant prétendre réformer le genre. » Mouvement

« On trouve quelque chose du free jazz dans l'exceptionnelle liberté avec laquelle la danseuse flamenca conduit avec ses musiciens une déconstruction savante, et réjouissante, de son art. » Danser Canal historique
 

――

direction, chorégraphie et danse Leonor Leal
guitare Alfredo Lagos
percussions Antonio Moreno
collaboration à la direction María Muñoz (Mal Pelo)
espace sonore et collaboration à la création Jean Geoffroy
accompagnement artistique Natalia Jiménez
images des projections Raúl Guridi
création sonore Manu Meñaca
lumières Carmen Mori
costumes Carme Puig de Vall i Plantés et Viki Vassiliou (Lavique)

――

production Leonor Leal/A Negro Producciones (Cisco Casado/Raquel Gutiérrez).
avec le soutien du Instituto Andaluz del Flamenco de la Junta de Andalucía.
avec la collaboration dans les résidences artistiques de Théâtre Garonne, Toulouse, Francia, Centro de Creación L’animal a l’esquena, Celrà, España et Centro Cultural de la Villa – San José de la Rinconada, Sevilla, España. remerciements Pedro G. Romero, toute l’équipe de L’animal a l’esquena / Mal Pelo et Adela Algarín.