Juste une illusion

Louise Porte

Mercredi 1 juillet

Soutien à la création

Juste une illusion © Louise Porte

Micro Onde, Centre d’art de l’Onde adhérent du réseau TRAM se mobilise pour soutenir la création contemporaine.
Dans un monde plus incertain que jamais, le réseau lance un projet consistant à inviter des artistes et des auteur·e·s à produire une pièce autour de la notion d'«Après».
C’est dans ce cadre qu’une carte blanche a été proposée par Micro Onde à l’artiste Louise Porte. L’œuvre, financée par l’Onde, est présentée sur toutes les plateformes digitales de l’Onde et de TRAM (site internet, Facebook, Instagram) et diffusée sur The Art Newspaper dès le 1er juillet.

Elle sera visible à l’Onde du 1er au 30 septembre 2020.

 

 

L’œuvre

Juste une illusion, 2017-2018
Vidéos couleurs, 7’00
Actrices: Melissa Gauthier, Adriana Huguet, Alizée Jean, Louise Porte

 

Juste une illusion est une chorégraphie d’images dans une chorégraphie de gestes, rythmée par l’apparition des différentes scènes. Face à cette latence, nous observons des activités non maîtrisées, délimitées par une forme dessinée au scotch devenant l’espace scénique, jouées par quatre personnages. Le sport d’appartement place ici le public à la fois comme spectateur et voyeur. Chaque scène est guidée par le geste, la mise en situation et la couleur.
Le geste se déploie dans un quotidien. Comment nous nous positionnons à travers ces quatre murs, un chez-soi détouré et regardé. Une réalité capturée et une fiction mise en scène. Un rapport à la temporalité. Créer des images par le corps. L’image devient geste.

 

 

Louise Porte

Le travail de Louise Porte se place entre les arts visuels et vivants, à travers la vidéo, la performance, la photographie, le dessin et l’installation. La danse, le geste, le mouvement, ont une importance majeure dans son travail.
Louise Porte capture les images comme des instants scéniques, des installations urbaines, des actes en attente. Elle part de photographies, qu’elle déjoue par la suite : cadrer c’est choisir ce dont on veut se souvenir. Elle choisit ces instants pour en inventer une autre histoire.
Les paysages deviennent des décors, les gestes sont dansés, interrogeant l’incertitude et l’attente du moment où quelque chose adviendrait. Elle observe ce qui lui évoque la scène hors scène. C’est un show, entre latence et activation. Le rapport à la temporalité, souvent rythmé par le son, la musique, est omniprésent. Ses installations sont axées autour de narrations fictives, elles nourrissent ses travaux chorégraphiques, et inversement. Une forme d’écriture existe également, spontanée et issue du quotidien, de déplacements, de rencontres, de sorties nocturnes, du contexte actuel.
Le quotidien devient une fiction. Une échappatoire ambiguë.

https://louiseporte.wixsite.com/louiseporte
https://www.instagram.com/louise.porte/

 

 

 

 

 

 

Oeuvre soutenue dans le cadre du projet de soutien à la création « Après », Micro Onde Centre d’art de l’Onde membre de TRAM, TRAM Réseau art contemporain Paris / Île-de-France, 2020.
Louise Porte, Juste une illusion, Micro Onde Centre d’art de l’Onde membre de TRAM, Projet de soutien à la création «Après», TRAM Réseau art contemporain Paris / Île-de-France et diffusé dans The Art Newspaper en juillet 2020.