Madeleine Peyroux

Jeudi 29 novembre 20h30

grande scène

© Shervin Lainez
© Shervin Lainez

Présente sur la scène internationale depuis le milieu des années 1990, la très francophile chanteuse américaine Madeleine Peyroux a signé sept albums. Avec un jazz délicat et des chansons intimistes dans des registres blues et country, elle n’a pas fini de nous surprendre.

 

Depuis le succès de son premier album Dreamland en 1996 et son retour sur la scène internationale en 2004 avec l’album Careless Love vendu à plus d’un million d’exemplaires, Madeleine Peyroux a sorti en 2009 l’album Bare bones, se lançant dans l’écriture et la composition. 2016 marque la sortie de Secular Hymns, un chef-d’œuvre fougueux et mélancolique entre funk, jazz et blues. Avec un son organique qui trouve ses racines dans l’Amérique et une voix qui n’est pas sans rappeler Billie Holiday, elle a la fascinante capacité à réinventer un texte et à lui donner du sens grâce aux nuances délicates de son chant. Elle s’exprime sur les sujets qui lui tiennent à cœur : l’identité, la philosophie et le féminisme.

Autour du spectacle

jeudi 29, après le concert
Jam session au Café
En partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles

 

Avec la participation de : Dahan El Ahmed, Linzhe li, Clément Lavergne, Alan Hernandez, Kevin Seba, Ji yeon Kim, Suijin li

 

 

Chant Madeleine Peyroux
Guitare Jon Herington
Contrebasse Barak Mori