Incidence 1327

Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin

vendredi 16 novembre 20h30
1h15
© Jorge de la Torre Castro
© Jorge de la Torre Castro

La chorégraphe Gaëlle Bourges et la plasticienne Gwendoline Robin évoquent l’idylle de Pétrarque pour une dénommée Laure, rencontrée le 6 avril 1327 à Avignon. Aujourd’hui encore, on lit les poèmes du Canzoniere qu’elle lui a inspirés. Par l’histoire, l’histoire de l’art, la langue et les matières, c’est la rencontre et ses effets aléatoires, explosifs, qui sont ici sondés.

 

Dans Incidence 1327, la pyrotechnie, les déploiements de fumerolles orchestrés subtilement par Gwendoline Robin, les voix off de l’une et l’autre des performeuses s’imbriquent délicatement pour que résonnent les mots, qu’ils se déploient et deviennent les images d’un paysage amoureux : les cailloux blancs s’agrippant au sommet pelé du Ventoux, la Sorgue jaillissant à Fontaine-de-Vaucluse. Elles emplissent la scène d’objets de toute sorte, tandis que vapeurs et morceaux de glace azotée s’y accumulent. Gwendoline Robin et Gaëlle Bourges créent un duo unique, une climatologie du sentiment amoureux qui se donne à entendre et à voir dans le même temps.

 

Conception et performance Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin
Récit Gaëlle Bourges avec des emprunts à Pétrarque
Musique Good Samuel Beckett/Rodolphe Burger & Christophe Calpini – Éditions Dernière Bande, XtroniK

 

Production association Os, Festival d’Avignon dans le cadre de SOURCE programme Europe créative de l’Union européenne
Coproduction SACD
Avec le soutien de L’échangeur – CDCN Hauts-de-France
Gwendoline Robin est accompagnée par Grand Studio / Gaëlle Bourges est artiste associée au CCN de Tours (2016-2018), artiste en résidence longue à L’échangeur – CDCN Hauts-de France (2016-2018), artiste associée à Danse à tous les étages scène de territoire danse en Bretagne, dans le projet Résodanse (« au bout du monde ! ») et membre du collectif artistique de la Comédie de Valence jusqu’à décembre 2019